de N.D. de Toutes Joies

Église Notre-Dame de Toutes-Joies

DSCF2924

Logo MHOrgue Louis DEBIERRE
1863

L’orgue de Toutes-Joies possède plusieurs spécificités qui lui procurent de saines vertus en matière de facture. C’est un orgue qui d’emblée s’est imposé dans la chapelle. Il possédait une présence de grand-orgue, eu égard au volume initialement conçu. Il n’a pas été relégué mais bien plutôt mis en scène de façon volontaire. Il a été réalisé pour servir la liturgie certes, mais aussi pour dispenser une source musicale en tant qu’instrument soliste.

C’est un orgue qui se regarde et qui, de plain-pied, s’insère au milieu des auditeurs. Son architecture suscite le mystère et nourri l’œil curieux sans le contenter totalement. Il sait ménager les effets. Ses fresques d’anges musiciens ornent la chapelle au même titre que n’importe quelle œuvre d’art.

On est donc loin de l’orgue trop souvent effacé dans un espace vague parce qu’il faut bien le poser quelque part, et qui distille un précaire rayonnement sonore dans le dos des auditeurs. La situation de l’orgue de Toutes-Joies le plaçait dans une position extrêmement novatrice à l’époque. Il sonnait pour être entendu et dévisagé.

Découverte de l’instrument :

statue5 statue4 statue3 statue2 statue1

Concerts/Evènements :

Manifestations :

150 ans

patrimoine

 

Vie autour de l’orgue :

Une réflexion au sujet de « de N.D. de Toutes Joies »

  1. Ping : Concert flûte traversière et orgue | Saint Jean-Paul II

Les commentaires sont fermés.